De l'art de faire des choix existentiels cruciaux #5

Publié le par Maud Martin

Si vous voulez suivre le début de mes pââââssionnantes aventures à la boulangerie, suivez les dièses (ou hashtag, pour les followers accros à Twiter)

Je sais, je commence beaucoup de mini-séries de dessins sur des thèmes divers et j'en fini aucune, ou alors je la laisse en friche. Bon. Pas grave :-)

De l'art de faire des choix existentiels cruciaux #5
De l'art de faire des choix existentiels cruciaux #5

Emmerdeur va !

M-

Le récidiviste #4

Publié le par Maud Martin

La suite de mes petites aventures en boulangerie, où je suis depuis maintenant 2 mois. Vous vous souvenez peut-être de ceci ? Mélange de je-m'en-foutisme, d'impolitesse et je-vaux-mieux-que-toi-simple-objet-du-décor.

Et bien il y a mieux.
Il y a celui qui élève la compète à un niveau supérieur, celui qui surenchérit, celui... qui récidive:

Le récidiviste #4
Le récidiviste #4
Le récidiviste #4

Il est fort einh ?

M-

Envie... (bis)

Publié le par Maud Martin

Envie... (bis)

Après un petit tour ces jours-ci dans quelques salons de tatouages Lyonnais et quelques sites spécialisés, j'ai vu des tatouages monstrueux qui ne correspondent pas à mes goûts certes, mais aussi de belles choses, fines et bien conçues.
Je trouve intrigant de marquer sa personnalité de cette façon, de façon indélébile. Je pense à ceux qui se font faire des tatouages vers 18-20 ans, quand leur personnalité n'est pas affirmée, quand on est "pas terminé", encore en chantier.

Mais est-on jamais définitif comme personne ? N'est-on pas toujours en construction ?

Ce fut une semaine intéressante du point de vue graphisme :-)

Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas, j'ai réalisé l'affiche pour l'évènement Lyonnais Tout l'monde joue, chapeauté par la ville de Lyon, dans le cadre de Tout l'monde dehors, festival en extérieur rassemblant plusieurs arts: danse, musique...
Affiche que vous découvrirez quand elle sera imprimée :-P

M-

Envie...

Publié le par Maud Martin

Envie...

Ma voisine d'en face, tatouée sur les épaules fume souvent à sa fenêtre.
Du coup, j'ai pas mal trainé sur Suicide Girl ces dernières semaines, j'avais envie de dessiner des personnages avec des tatouages, je ne sais pas trop pourquoi. Surement parce que c'est la marque personnelle et affichée de l'identité d'une personne, directement lisible sur son corps et que ça m’interpelle.

Moi, j'en ai pas, ni piercing d'ailleurs, j'ai la frousse des aiguilles :-D
Et vous ?

Pour un premier essai, c'est pas mal. La suite les prochains jours :-)

M-

Mon oeil-patate et mon thé

Publié le par Maud Martin

Je ne sais pas si vous avez suivi, mais je me suis bloqué le dos en Avril, puis encore il y a 10 jours, puis j'ai eu un oeil-patate (explication trop trop sexy ci-dessous) et encore une autre nouveauté médicale les deux derniers jours passés.

Bref... mon corps somatise.

Mon oeil-patate et mon thé
Mon oeil-patate et mon thé

Promis, il y aura plus de dessins, plus de moi le mois qui vient: il faut ab-so-lu-ment que je trouve un patron et une entreprise trop fuuuuuun pour début septembre.

See you mes petits poulets au citron !

M-

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog