Le silence disais-je...

Publié le par Maud Martin

En décembre l'an dernier, l'Homme nous a offert pour Noël un cadeau de roi: une journée dans un SPA et un excellent repas dans un bon restaurant.

Nous sommes allés à l'Espace bien-être du Château de Champlong où nous avons été super chouchoutés par toute l'équipe !!
Je confirme que le jacuzzi en extérieur en décembre, c'est franchement pas mal <3

Avant les soins proprement dits, piscine, sauna, hammam, massages et autres gommages, nous avons commencé l'expérience par un bain relaxant dans une eau très salée, comme celles de la Mer Morte, dans le silence, avec juste le bruit de la pièce elle-même, son écho, le bruit de nos respirations, de nos corps dans l'eau...

Le silence disais-je...

C'était tellement relaxant, tellement calmant !!

J'avoue que je suis une vraie pile électrique, qui dort peu, qui bouge trop, qui change de job tous les 4 à 6 mois (faute de travailler dans sa partie) qui mange n'importe quand, n'importe comment, qui a mille projets en cours dans sa tête, qui plie en quatre son emploi du temps pour tout faire...


Tellement silencieux, tellement calme, tellement zen...

Le silence disais-je...

TELLEMENT ZEN J'AI DIT !!

M-

La passion...

Publié le par Maud Martin

La passion...

La vraie raison qui fait que je regarde Top Chef/Master Chef, moi qui abhorre la télé-réalité et presque la télé tout court (en effet, j'en ai pas) c'est pas pour la compétition, parce que c'est pas intéressant ça. C'est pas pour entendre les juges dire que "C'est d'la merde" parce que la peine d'autrui ne me plait pas...

C'est pour l'étincelle du candidat qui a un beau produit devant lui et qui salive déjà d'imaginer toutes les façons de le cuisiner pour que ce soit bon, toutes les façons de le présenter pour que ce soit beau. Le gars (ou la fille einh !) qui a avoir envie de se dépasser pour son métier, pour sa passion et qui va rendre ça exceptionnel.

Pour les quelques secondes de silence religieux avant de goûter et les quelques secondes après, quand un "C'est fabuleux !!" tombe.
Et là je suis trop frustrée parce que JE PEUX PAS GOUTER !!!

J'ai eu la chance de bosser pendant ces dernières années avec des chefs que ça passionnait, des sommeliers fous de leur métier, des commis avec la soif d'apprendre et des barmens enthousiastes.
Et faut s'accrocher, parce que c'est dur la restauration, mais c'est un beau métier.

M-

La chemise blanche/ Publiée dans le Progrès

Publié le par Maud Martin

Hey les gens !
Je sais, je ne suis pas beaucoup là, j'ai eu des trucs à terminer, je fini mon boulot à la boulangerie samedi qui vient, pour en commencer un autre franchement motivant !!

Je cherche toujours une entreprise d'accueil pour l'année en alternance, il reste un mois...
Mais ne nous appesantissons pas là dessus.

J'ai crée une affiche cet été, dont vous avez sûrement vu des bribes. Il s'agissait de l’évènement "Tout l'monde Joue" chapeauté par la ville de Lyon et organisé par l'association "Tous en Jeu".
Ce qui m'a valu une petite mention dans le Progrès de samedi avec (je l'espère) une fonction prémonitoire à l'emploi des mots "étudiante en graphisme".

La chemise blanche/ Publiée dans le Progrès

Ensuite, je vous ai fait un dessin (si, si !!) sur la pièce favorite de ma garde-robe en ce moment: une ample chemise blanche, dans les vêtements femme, mais taille 42.
Sérieuse ET décontractée.

La chemise blanche/ Publiée dans le Progrès

Quand j'avais entre 15 et 26 ans environ, j'ai porté tout un tas de trucs plus bizarres les uns que les autres: pull-tente-scout, haut trop moulant, t-shirt à imprimé chelou, les pulls tricotés de mamie (mamie, je t'aime), pantalons en velours côtelé, vêtements infantiles et j'en passe...

Il était temps que cette course folle s’arrête et que je me trouve enfin (non pas que ça m’aie vraiment beaucoup préoccupée tout ce temps)
:-)

M-

J'me fais un mec !

Publié le par Maud Martin

Graphiquement parlant s'entend.
Ma vie privée... restera privée :-P

J'ai bidouillé, dessiné, cherché et élaboré un style un peu différent: mes personnages ont un vrai nez ! (un VRAI NEZ mec, rends toi compte !!)

Encore quelques modifs à apporter, je trouve notamment que le mec ressemble trop à ceux de Pacco (mais ça n'est bien sûr pas voulu), la position sûrement ?
(Et j'aime pas que ça ressemble à un style qui existe déjà: quel est l’intérêt ??!)

Mais il est bôôôô ♥♥♥ (le mec einh, pas Pacco. Encore que j'en sache rien)

J'me fais un mec !

Voilà... sinon, je cherche toujours, je ne lâche pas: la rentrée est dans 2 semaines (voire un mois, dernière dead line)

M-

Je n'arrive pas à me débarrasser de cet air:

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog